Electric Press Kit

Forum Officiel d'Electric Press Kit
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Salamandre N°7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
emmanuel

avatar

Messages : 635
Date d'inscription : 07/05/2008
Localisation : Au sud de nulle part

MessageSujet: La Salamandre N°7   Dim 11 Mai - 16:02

La Salamandre n°7+UFO:A RULAIZ INC COMPLICATION

Parution du n°7 de La Salamandre ,accompagnée de la compilation UFO:A RULAIZ INC COMPLICATION




1-PLAYMATES ON THE RUN: Pandemonium At 07:15 3'15
www.myspace.com/playmatesontherun
2-LAAG: Armada 4'03
http://larmagauche.free.fr
3-POLYTRAUMA: Universex 4'48
www.myspace.com/polytrauma
4-MUCKRACKERS: Fear Of A Kommunist Planet ?(Part II) 3'57
www.myspace.com/muckrackersonline
5-ELECTRIC PRESS KIT: Born In Roswell 3'47
www.myspace.com/electricpresskit
6-.CUT & TAT: The Little Grey Flesh 4'47
www.myspace.com/dotcut
www.myspace.com/tatdf
7-NUMMER 123 feat. Sigma: Espace Relatif 3'54
www.myspace.com/nummer123
8-SERIAL INDUSTRIE: 1957's Texas Strange Light In The Night 4'08
www.myspace.com/Serialindustrie
9-WAKS: Enemy 4'40
www.myspace.com/gluttewaks
10-CHEERLEADER 69 (Sideproject Punish Yourself): Dinosaur Planet 6'00
www.myspace.com/cheerleader69theband

Cover by Nwar.
http://www.ze-nwar.org/

SOMMAIRE:

La chevelure de Bérénice par Marc-Louis Questin
La diablesse par Camille Aubaude
Par une nuit d’avril par Franck Guilbert
La citadelle des chats par Marie-José Salas de Ballesteros
Mar(g)elle par Luc-Olivier d’Algange
Sérénade pour Maani par Emilie Lapaque
I swear par Aleister Crowley
Les flammes de l’au-delà par Céline Guillaume
Codes barres par Fabienne Leloup
Un jour par Sara Bourre
Aux portes de l’enfer par Géraldine Minier
La mort en face par Derek Dark
Eclipse par Franck Guilbert
Retour par Stéphane Flauder
La sans-nom par Malcolm Zanatchek
La maison vide par Malaïka Macumi
Profil intime par Samia Bouchetat
Oraison par Emmanuel Durand
L’éclaireur par Emilie Lapaque
In memoriam James Joyce par Hugh Mac Diarmid
Die Form par Tony Leduc-Gugnalons
L’énergie par Charles Duits
Powys, le démiurge enchanteur par Thomas Roussot
Où va Rachel-Rose ? par Camille Aubaude
P.J. Proby : le mousquetaire luciférien du rock
par Teddy Burns
Entretien avec Athane Adrahane par Thomas Roussot
Les chroniques de La Salamandre par Marc-Louis Questin



LA SALAMANDRE n°7 +la compile Rulaiz inc (5 €+2€ de port par correspondance ou 5 € en boutique)est disponible sur commande à :
Editions Eleusis,86 bis,rue Riquet 75018 Paris
et à:
Dysphorie (Paris)
Darkland (Paris)
Oeil du silence (Paris)

http://www.myspace.com/la_salamandre
http://www.rulaiz.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epkofficial.free.fr/
emmanuel

avatar

Messages : 635
Date d'inscription : 07/05/2008
Localisation : Au sud de nulle part

MessageSujet: Re: La Salamandre N°7   Dim 11 Mai - 16:02

U.F.O. - A RULAIZ INC COMPLICATION
La Salamandre / Rulaiz Inc, 200
6



Ce CD promotionnel offert gratuitement avec le n°7 de la revue "La Salamandre" a vu le jour à l’initiative du collectif artistique underground d’échange et d’entraide "Rulaiz Inc". Regroupant labels, groupes, djs, etc. ce collectif est plutôt orienté electro, indus ; ceci détermine donc la couleur sonore de cette compilation qui se veut un clin d’œil aux films de science-fiction des années 1950’s (pour mémoire rappelons quelques chefs-d’œuvre du genre : "La guerre des mondes", "Le choc des mondes" ou bien encore "Planète interdite") et aux formations psychobilly, noise ou punk. Comme pour toute compilation le très bon côtoie le bon… mais ici jamais le mauvais, tout juste reprochera-t-on à certains de ne guère susciter mon enthousiasme par un manque d’originalité (Laag, Nummer 123) ou parce que pas ma tasse de thé, ce qui ne sous-entend pas que le morceau ne vaut pas le détour (Muckrackers). D’autres, sans faire preuve d’innovation proposent des titres très plaisant et riche d’ambiance, ainsi Serial Industrie qui nous fait planer ou Waks et son indus bruitiste qui nous vrille le cerveau. Parmi les mets de premier choix on notera Playmates On The Run et son electro pop ponctuée de breaks intelligemment trouvés, la pêche cyber rock’n’roll de Polytrauma ou celle de l’hybride punk’n’roll brut de décoffrage d’Electric Press Kit. Enfin autres belles réussites, CUT & TAT avec une réalisation aux frontières de l’étrange qu’agrémente une guitare acoustique, et un final en apothéose avec l’indus ambient de Cheerleader 69. "U.F.O. - A Rulaiz Inc complication" mérite sérieusement que vous alliez y jeter une oreille attentive.

Les liens:
http://www.myspace.com/la_salamandre
http://www.rulaiz.com

Brown Jenkin

http://thesentinelsoftime.club.fr/Chroniques/chroniq%20ufo.htm


Nouvelle review de UFO:A rulaiz Inc Complication sur le webzine YAEW:

La compilation UFO : A RULAIZ INC COMPLICATION est disponible avec le septiéme numéro de "La Salamandre",revue créée en 2003 et animée par Marc-Louis Questin, écrivain,qui publie chaque trimestre articles, nouvelles, poésie, contes, entretiens, chroniques dans ses domaines de prédilection : le fantastique, le paganisme, la magie, le gothique, les mythes et légendes...
Rulaiz Inc propose, avec ce numéro, une compilation sur le thème des Ovnis de série B des 50's !
Cette compilation commence trés fort avec "Pandemonium at 7:15" ,le titre de PLAYMATES ON THE RUN au son electro décoiffant assorti à la voix sensuelle de sa chanteuse(on reprochera juste un loop étrange du sample de l'introduction...).
"Armada" de LAAG(L'Arme A Gauche) est sans hésitation mon titre préféré avec cette "trance-industrielle" sombre teintée d'émotion,quel bonheur!
POLYTRAUMA frappe fort avec son trés carré "Universexe" ,titre métal-indus de bonne facture.
Les excellents MUCKRACKERS m'ont laissé un peu sur ma faim avec le "Fear Of A Kommunist Planet ?(Part II)" trés industriel mais trop répétitif;un morceau trés percutant tout de même!
ELECTRIC PRESS KIT est fidéle au son "low-fi" qu'on lui connaît avec son jouissif "Born In Roswell " trés "Psychobilly" ( dommage que la prononciation anglaise soit moins appuyée que d'habitude).
Je suis resté assez insensible au titre de CUT & TAT,"The Little Grey Flesh",ballade éthérée qui démarre tardivement;cela fait tout de même penser a "Underneath it all" de NINE INCH NAILS,le dernier titre de "The Fragile".
"Espace Relatif" de NUMMER 123 feat. Sigma est un excellent et subtil mélange de trance et d'electro ;la présence du chant féminin en français le rend encore plus irrésistible!
"1957's Texas Strange Light In The Night" de SERIAL INDUSTRIE est une pure merveille d'"ambiant" a la montée progressive et angoissante avec un son planant proche des meilleures B.O de films de Science-fiction façon BLADE RUNNER.
Difficile de définir le style d'"Enemy" de WAKS(c'est un compliment!) qui se situe entre electro-indus,trance,rave....un instrumental tout en montée trés puissant. Trés bon!
Cette compilation se termine sur un "Dinosaur Planet" trés atmosphérique de CHEERLEADER 69 (Sideproject Punish Yourself) :ambiance intéressante mais ce titre de 6 minutes semble trop long et linéaire.A réserver aux amateurs de ce style!
Au final je ne peux que vous conseiller de vous procurer cette compilation dont la majorité des titres présents est de trés bonne qualité;chaque groupe mérite que vous y jetiez plus qu'une oreille!Mais en attendant méfiez vous des étranges lueurs dans le ciel.......
LA SALAMANDRE n°7 +la compile Rulaiz inc (5 €+2€ de port par correspondance ou 5 € en boutique)est disponible sur commande à :
Editions Eleusis,86 bis,rue Riquet 75018 Paris
et à:
Dysphorie (Paris)
Darkland (Paris)
Oeil du silence (Paris)

Michael ROUSSEL

http://www.yaew.com/chronique.php?id=396



Nouvelle review dans le webzine ANALOG PLENUM WEBZINE:


Voici le petit CD qui accompagne le 7eme Sceau de la Salamandre, parution gothique et littéraire trimestrielle que l'on peut se procurer pour la modique somme de 5€. Nos amis de Rulaiz Inc, qui nous ont offert l'an dernier un "Tribute to John Carpenter", récidive ici avec le thème des "Flying Saucers", pour une "complication" fort sympathique où nous avons le plaisir de retrouver des groupes, qui ces derniers temps, ont fait bien du chemin. Je me permets de les saluer bien bas et de leur tirer mon chapeau (le mien est un haut-de-forme).
Ouverture avec Playmate on the Run pour un titre qui met l'eau à la bouche, en plein dans l'ambiance de ces films d'O.V.N.I. des années 60, avec un chant féminin proche de Bjork par moment ou phaserisé le reste du temps et une musique très electro rythmé. Laag nous propose une electro plus froide et robotique et nous plonge dans une atmosphère inquiétante de guerre froide. Polytrauma nous assène quelques bons riffs de guitares pour un titre énergique, qui me fait penser à certains Punish Yourself. Ce morceau sort un peu du contexte mais il n'en est pas moins bon pour autant. Arrive Muckrackers qui se défoule à la manière de Atari Teenage Riot, pour une pièce techno industrial hardcore. Là, c'est l'intervention de l'armée américaine avec un arsenal à faire pâlir la planète Mars, mais une accalmie s'opère pour notre salut. Electric Press Kit, fidèle à leur style si particulier nous offre un titre rythmé où les guitares s'en donnent à coeur joie et nous offrent un morceau digne de devenir le générique d'une nouvelle série TV américaine à la X-files, ou pourquoi pas d'un plus récent David Nolande... Cut & Tat nous embarque pour une mission Apollo, avec une certaine nostalgie "rock". Nos astronautes sont un peu dans un état second et leur fusée dérive au-delà de l'orbite lunaire. Elle va à la rencontre d'un satellite isolé, appelé Nummer 123 dont le seul occupant n'est autre une machine dotée d'une voix féminine (à la manière de 2001 l'Odyssée de l'Espace) et semble-t-il d'une âme humaine, et qui s'interroge sur l'existance et la réalité. La musiqueà la limite techno trance à quelque chose de mécanique pour un excellent résultat. Serial Industrie nous plonge au coeur d'une nuit inquiétante, hantée de lueurs, de sons étranges et d'ombres furtives. Petit moment de frissons garantis et de très bonne mouture ! Sortons de la torpeur pour passer à l'action face à l'invasion extra-terrestre. Les hommes dévoilent leur arme secrête Wäks, qui renferme des retro-virus destinés à bombarder les assaillants. Ce très bon titre est plus electro indus que d'accoutumée, mais n'exclu pas les guitares. L'invasion touche à sa fin avec Cheerleader 69 (side project de Punish Yourself). La Terre est un grand champ de mort sinistre. Cela ressemble à l'extinction des dinosaures, mais c'est peut-être aussi la notre. La fin du genre humain est venue.
Bilan de l'opération : on frole l'excellence avec cette petite compilation qui n'a l'air de rien. Je vous conseille vivement de vous la procurer d'urgence, avant qu'il ne soit trop tard, car notre heure approche et la menace ne vient pas de petits hommes verts. La menace vient de chez nous. Les conséquences de nos actes sont irreversibles et la planète tire le signal d'alarme... Nos jours sont comptés !

Khylvyh

http://solvopropane.free.fr/tx/2006-ufo.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epkofficial.free.fr/
Marcel Chauvet

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: La Salamandre N°7   Mer 14 Mai - 1:08

Une autre chronique ici même Cool :

http://hams.over-blog.com/article-16277215.html

cat

Citation :

UFO a Compilation (43 minutes ; 10 titres ; 7 euros)

Vendu avec le numéro 7 de la revue de littérature et d'expression de tendance gothique, « La Salamandre », cette compilation s'est donné pour illustration principale le thème des OVNI et du monde des envahisseurs tels qu'on le percevait outre-Atlantique voici cinquante ans et dont bande dessinée, cinéma et littérature populaire raffolaient au possible, ainsi que chacun sait. Paradoxalement, l'habillage musical du bestiau chéri de François Ier ne regorge pas de vieux sons analogiques d'époque comme on eût pu le penser en zieutant la pochette, il s'agit plutôt là d'une évocation libre et kaléidoscopique de cette partie exotique de l'univers culturel occidental.

Je passe rapidement sur le premier titre des Playmates on the run qui, s'il est musicalement plutôt pas mal, est plombé par la voix de la chanteuse, trop pop lambda à mon goût. Meilleur mais pas non plus si réussi que ça, le duo entre Nummer 123 et Sigma dont la voix évoque incroyablement celle de Lauranne sur le titre Mort lente de SamForce (album Esthétique de la douleur) ; contrairement à celui-ci, Nummer 123 peine à mettre en valeur (à la fin notamment) le côté neutre, presque désabusé et par conséquent étrange vers lequel semble tendre cette voix féminine nazairienne. Pas ma tasse de thé non plus, la plage de Polytrauma, du rock aux teintes métalliques, bien fichu au demeurant mais clairement desservi par l'organe vocal, et le traitement passe-partout qui en est fait surtout, du chanteur. Dans le genre violent, je préfère nettement les sidérurgistes lorrains des Muckrackers avec leur exécution à Sing-Sing, ces gars-là envoient infatigablement du bois sur le parking et on les en remercie, ils nous filent le bonjour des extra-terrestres mais, hélas pour nous pauvres humains, version apocalypse et jugement dernier !... Plus tournés vers un punk-rock à la française des années quatre-vingts avec une guitare réverbérée à la Marc Police, Electric Press Kit, qui suit juste après, n'en est pas moins attirant au travers de paroles saisies très en avant, ainsi qu'on le faisait à l'époque. Je n'ai pas saisi le rapport avec les soucoupes volantes mais l'exercice n'en n'est pas moins bel et bien bon ! Sans lourder les cordes électriques, revenons à des considérations plus électroniques avec Wäks, bonne tranche bien agressive, le plus dansant du lot, structure impeccagression-polici-re.jpgable, on décolle forcément du plancher des vaches avec un Enemy de cet acabit ! Et là je m'arrête sur le titre de L'Arme A Gauche, excellent c'est rien que de le dire, parmi son meilleur et pourtant l'animal briochin nous a habitué précisément au meilleur depuis fort longtemps : martèlement sûr et décidé, atmosphère trippante, Armada futuriste, tendue et cosmique, un petit régal ! Itou, que dire de Serial Industries, parfaitement au point dans le déroulement mélancolique de son expression, pour une lueur dans la nuit texane de toute beauté ! Chapeau les gaillards ! Dans une veine plus calme mais tout aussi martianisante, .cut & TAT nous parlent d'une petite chair grise roswellienne via une conversation entre observateurs américains et une guitare toujours aussi inquiétante et capiteuse (la patte TAT), dans une osmose au poil. Et c'est Cheerleader 69 qui approche au final le plus l'être étrange issu de l'outre-espace tel qu'en cauchemardait l'Amérique des années 50 (surtout si ce petit homme vert avait dans l'intention, sait-on jamais, d'arborer une casquette à étoile rouge et de se réunir en conseils ouvriers tous les quatre matins...) ; issue de limbes se défaisant en de grands pans sonores et étales, une voix sourde et grumeleuse, comme d'un ronfleur venu du fond du nuage d'Oort, nous cause. Comme je n'avais pas le décodeur adapté, j'ai renoncé à comprendre mais j'ai pris un certain plaisir à écouter et réécouter cette plage étendue mais point trop longue du musicien toulousain.



Rulaiz Inc., la major du disque dirigée par le big boss Mekka, transforme l'essai une seconde fois après la compilation carpentérienne sortie au printemps l'an passé et on peut saluer également La Salamandre pour cette idée inventive. Un thème classique pour un traitement original, une fort sympathique peinture de nos possibles contacts d'antan avec les autres habitants de la galaxie venus se balader chez nous dans leurs vaisseaux en tôle grise à lumières, je ne sais s'ils sont encore parmi nous mais force est de reconnaître que leur seule évocation nous vaut ici quelques pépites artistiques bien alléchantes ; les yeux dans les étoiles, c'est toujours ça de pris.


par Victor Hams
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
emmanuel

avatar

Messages : 635
Date d'inscription : 07/05/2008
Localisation : Au sud de nulle part

MessageSujet: Re: La Salamandre N°7   Mer 14 Mai - 16:01

Merci pour la review! Je ne l'avais pas encore vue en ligne! Very Happy Cool Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epkofficial.free.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Salamandre N°7   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Salamandre N°7
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jean-Christophe Rufin
» ZE TREMPLIN 8ème édition - MJC de Chaville/ La Salamandre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Electric Press Kit :: Forum EPK :: Electric Press Kit-
Sauter vers: